Latest from

Aide à la recherche

Read Article

Casque moto Rouge pas cher

Sélection Casque Moto Rouge pas cher Vous recherchez un casque moto rouge pour aller avec votre moto ou votre scooter ? Nous avons sélectionné pour vous tous les casque moto rouge disponible actuellement à la vente et au meilleur prix sur...

Read More...
More Aide à la recherche...
Latest from

Actu Moto & Sports

Read Article

Calendrier Officiel de motoGP 2018 !

La Thaïlande arrive en MotoGP ! Ça y est, c’est officiel, le grand prix de Thaïlande fait officiellement partie du calendrier de motoGP 2018. Les organisateurs du championnat ont signé un contrat pour les 3 prochaines saisons de...

Read More...
More Actu Moto & Sports...
Latest from

Zoom sur

Read Article

Urban Rider – Magasin d’équipement motard urbain à Nice

Urban Rider – l’équipement urbain moto et scooter à nice Urban Rider à Nice, situé juste en arrière du port est la petite extension du Magasin Motoclan pour équiper les motards et scootoristes qui font principalement de la...

Read More...
More Zoom sur...

Calendrier Officiel de motoGP 2018 !

Calendrier Officiel de motoGP 2018 !

La Thaïlande arrive en MotoGP !

Ça y est, c’est officiel, le grand prix de Thaïlande fait officiellement partie du calendrier de motoGP 2018. Les organisateurs du championnat ont signé un contrat pour les 3 prochaines saisons de motoGP.

Dès 2018, les pilotes motoGP feront une nouvelle escale pour une étape supplémentaire au calendrier. Direction donc le nord-est de la Thaïlande sur le circuit Buriram. Ce circuit très rapide accueille depuis 2015 le superbike. La petite ville de Buriram est devenue depuis peu la capital du sport de la Thaïlande. L’homme d’affaire Newin Chidchob a tout mis en oeuvre pour que cette petite ville puisse accueillir le plus de sports possibles. Le circuit de Buriram propose un tracé rapide avec 4 très longues lignes droites et 12 virages. Il faudra donc être le plus précis possible pour ressortir à fond des virages et vite relancer.

Le calendrier officiel

Depuis le mercredi 13 septembre, le calendrier de motoGP 2018 est devenu officiel. Le calendrier commencera 1 semaine plus tôt qu’en 2017, à savoir le 18 mars pour le grand prix du Qatar. Il y aura par la suite une trêve de 3 semaines pour retrouver l’Argentine.
Mais avec l’ajout de la Thaïlande, le championnat prendra fin 1 semaine plus tard, le 18 novembre à Valence.
En ce qui concerne les essais de pré saison, on retrouvera 3 séances. La première séance aura lieu du 28 au 30 janvier à Sépang. La seconde séance aura lieu sur circuit de Buriram au profit du circuit Phillip Island. Rendez vous donc du 16 au 18 février pour découvrir le circuit Thaïlandais. La dernière séance se fera 10 jours avant le premier GP sur le circuit de Losail, du 1 er au 3 mars.

Si le calendrier de motoGP est désormais officiel, on retrouve tout de même un point d’interrogation sur le grand prix Britannique. Le lieu de course n’est pas encore défini. Silverstone ne sera donc certainement pas au programme de 2018. Des négociations sont apparement en cours pour les circuits de Northamptonshire et Donington. Affaire à suivre donc…

Voici le calendrier complet:

  • 18 mars : Qatar – Losail International Circuit
  • 8 avril : Argentine – Termas de Río Hondo
  • 22 avril : Etats-Unis – Austin
  • 6 mai : Espagne – Jerez
  • 20 mai : France – Le Mans
  • 3 juin : Italie – Mugello
  • 17 juin : Catalogne – Catalunya
  • 1 juillet : Pays-Bas – Assen
  • 15 juillet : Allemagne – Sachsenring
  • 5 août : République tchèque – Brno
  • 12 août : Autriche -Red Bull Ring
  • 26 août : Grande-Bretagne – à déterminer
  • 9 septembre : Italie – Misano
  • 23 septembre : Espagne – Aragón
  • 7 octobre : Thaïlande – Buriram
  • 21 octobre : Japon – Motegi
  • 28 octobre : Australie – Phillip Island
  • 4 novembre : Malaisie – Sepang
  • 18 novembre : Espagne – Valence

Rossi aligné à Aragon ? Confirmation mercredi !

Rossi aligné à Aragon ? Confirmation mercredi !

Un retour rapide du doctor !

Après seulement 18 jours de « convalescence » Valentino ROSSI est de nouveau sur pieds. Rappelez vous, il y a deux semaines, le Doctor a été victime d’un mauvais accident qui lui a valu une double fracture tibias péroné. Les docteurs préconisaient une période de convalescence allant de 30 à 40 jours. Mais VR46 veut revenir au plus vite !

Ce weekend ce sera le grand prix d’Aragon en Espagne, et il se peut que l’on ait une surprise ! Valentino Rossi a réalisé aujourd’hui 4 tours d’essais à Misano au guidon d’une Yamaha R1 pour évaluer son niveau de forme. Malheureusement, ses tests ont pris fin prématurément à cause de la pluie.
Il y a exactement 18 jours, Valentino Rossi a été victime d’une double fracture à la jambe. Cette blessure l’a contraint de rater le grand prix de Misano, et donc de ne marquer aucun point au classement général. Il compte donc 42 points de retard sur les Leader que sont Marquez et Dovizioso. Mais avec sa force mentale et sa détermination, VR46 compte bien raccourcir sa période de convalescence pour venir marquer quelques points ce week-end.
Valentino prendra sa décision demain, Mercredi 20 septembre, et annoncera si oui ou non il se déplacera en Aragon.

N’oubliez pas, si sa décision est négative, ce sera Michael Van Der Mark qui sera son remplaçant. Comme Vale devait ou doit rater 2 grands prix, il doit absolument être remplacé. Yamaha a donc choisi Van der Mark pour courir à sa place. Mais en vu de l’état de Rossi aujourd’hui, Van der Mark ne doit pas faire sa valise tout de suite. Un peu de patience.
Il faut savoir que Michael n’a encore jamais piloté de motoGP. Mais il connait très bien le circuit d’Aragon grâce à son expérience en Superbike, European Superstock et WSSP ! Il peut donc faire quelques prouesses si il court ce week-end.

Ce choix de retourner aussi vite sur la piste est il judicieux ? Sachant qu’il sera difficile de remonter en haut de classement, ne vaut-il pas mieux revenir au meilleur de sa forme pour le Japon le 15 octobre ?
Valentino prendra certainement demain la meilleure décision !

AMV Corsica Moto challenge 2018

AMV Corsica Moto challenge 2018

Direction la corse !

Fin mai 2018 aura lieu un rallye moto dans le cadre paradisiaque de la Corse. Peu importe la machine, votre niveau, si vous avez une moto, vous pouvez y aller ! L’Ile de beauté se fera un plaisir de vous accueillir pour que vous puissiez parcourir les 900km de rallye à bord de votre belle. Rendez vous du 30 mai au 2 juin 2018 !

Claude Michy et José Andreanni sont heureux de vous proposer cette année, un rallye sympa ouvert à tous. Les deux hommes sont tous les deux des pointures dans le milieu des organisations de tels évènements. Claude Michy est l’organisateur du Grand Prix de France et José Andreanni a pour habitude d’organiser chaque année le tour de Corse historique. Autant vous dire que ça vaut le coup de se déplacer !

Quatre jours de rêve !

De Bastia à Ajaccio, du Nord au Sud, les motards qui prendront le départ de ce rallye découvriront les plus belles routes sinueuses de l’Ile de Beauté. Un tracé travaillé avec minutie pour faire découvrir aux motards un maximum de choses.
En partance de Bastia, les motards feront le tour de la pointe de l’Ile entre Nonza, Centuri et Macinnaggio pour rejoindre à nouveau Bastia. Il y aura alors la première escale.
Ensuite il faudra rejoindre Porto Vecchio au Sud de l’Ile pour un nouvel arrêt. Une fois sur Porto Vecchio, direction Calvi, à nouveau au Nord de l’Ile. La route passera en plein milieu de la Corse, là où la route traverse les montagnes et donc les altitudes les plus hautes.
La dernière étape reliera Calvi à Ajaccio, le tout, à travers des routes plus sinueuses les unes que les autres.

Entre chaque étape, il y aura des liaisons qui se réaliseront aussi dans des décors splendides. Le « but du jeu » est d’être le plus régulier possible et de réaliser un temps déterminé sur des tronçons de route spécifique. Tous les styles de motos sont autorisés, peu importe l’âge, le sexe, il suffit d’être passionné de moto et aimer voyager !

Voici le lien de l’organisation: www.corsicamotochallenge.corsica

Bol d’Or 2017, la Yamaha n°94 l’emporte !

Bol d’Or 2017, la Yamaha n°94 l’emporte !

Début difficile, mais fin heureuse !

Malgré un début de week-end un peu difficile, la GMT94 a su s’imposer sur le circuit du Castellet. Avec 9 tours d’avance au compteur sur la BMW n°13, la Yamaha championne du monde en titre s’est montrée plus régulière et plus organisée durant ses 24h de course. A la 21ème heure de la course, la Yamaha n°94 prend la tête et ira jusqu’au bout de son effort !

Ce week-end, on avait tous rendez vous sur le circuit du Castellet pour suivre la mythique course du Bol d’Or ! Avec un programme chargé en animations et en courses, il était pas possible de louper cet évènement. Après une course pleine de rebondissement, pannes mécaniques, quelques chutes et de problèmes électroniques, c’est finalement la Yamaha n°94 qui termine devant après 24h à fond ! Le trio composé de David CHECA, Niccolò CANEPA et Mickaël DI MIGLIO était pourtant parti un peu loin avec seulement un 6ème temps aux qualifications. Mais grâce à une excellente maitrise et beaucoup de sérénité, le team GMT 94 est remonté petit à petit dans les premières places de la course. Et comme cette course dure également 24h, il faut savoir gérer et profiter des ennuies des autres concurrents. Mais cette Yamaha n’a pas non plus été épargnée par les ennuies. Entre panne d’essence, pénalité et changement de porte-couronne, ce n’était pas gagné d’avance.

Partie en pole position, la Kawasaki n°11 connait une course tragique. Après seulement 33 minutes en course soit un total de 17 tours, elle subit une terrible casse moteur et est donc contraite à l’abandon. La Yamaha n°7 du Team YART avait aussi signé un très beau chrono aux qualifications avec un deuxième temps très prometteur pour la suite. Mais après seulement 1h40 de course, Kohta NOZANE, le pilote du premier relais, chute assez lourdement mais sans gravité. Puis c’est autour des pannes mécaniques de venir semer la pagaille dans l’équipe. En début de soirée, la course s’arrête là pour le team YART.
A partir de là, la bataille pour la victoire commence tranquillement à se dessiner à l’avant de la course. On retrouve alors en début de nuit, la Suzuki GSX-R n°2, la Yamaha n°94 et la Honda FCC TSR n°5 en tête de course. La GSX-R inquiétera la Yamaha n°94 jusqu’à la 7ème heure de course où elle prendra la tête. Puis ce sera au tour de la Honda FCC TSR, en tête à 9h du matin, qui chutera aux alentours de 11h et se verra rétrograder en 6ème position.
A la 21 ème heure de course, la Yamaha n°94 reprendra la tête de la course et ne la quittera plus ! Derrière, la GSx-R n°2 sera victime d’une casse de chaine, relativement rare, mais qui crée de sacrés problèmes au cours d’une course. Le Suzuki Endurance Racing Team finira ce Bol d’Or sur une septième place difficile.

Dans les dernières minutes de cette course, c’est la pilote Lucy Glockner qui vous a fait vibrer. Au guidon de sa BMX Voelpker NRT48, Lucy s’est battue jusqu’au bout pour résister à la Honda n°111 de Gimbert. C’est dans le dernier tour de la course qu’elle se fera dépasser et finira alors au pied du podium.
On a donc un podium constitué de la Yamaha n°94, la BMW Wepol n°13 et la Honda n°111.

Des filles à la hauteur !

L’année dernière, la team des 3 filles engagées pour la course avait fini sur une petite 23ème place. Cette année, le groupe de Muriel SIMORRE et ses coéquipières a fini 19ème, soit 8ème de la catégorie StockSport ! Une performance que les filles n’oublieront pas de si tôt. Cette petite équipe, dont Muriel est la fondatrice, veut continuer de se faire un nom et de venir titiller le plus grandes équipes de l’endurance mondiale !

Les aléas de l’endurance…

A la fin de la course, il fallait faire les comptes. Et parmi les 59 engagés en début de course, seulement 29 motos sont parvenues à passer la ligne d’arrivée saines et sauves. Les 30 abandons ont été constatés sur des chutes. Certaines ayant engendré des problèmes mécaniques trop importants pour pouvoir réparer, d’autres trop violentes pour pouvoir pousser la moto jusqu’au stand et repartir ensuite…

En ce qui concerne la fréquentation de la course, 68 000 personnes se sont déplacées pour assister à la course. un record depuis que le Bol d’Or est de retour dans le sud de la France !

Prochaine étape, direction Le Mans, un peu plus au Nord. Ce sera le 21 et 22 avril prochain pour une nouvelle course mythique à ne pas rater !
A très bientôt sur Jemequipe.

 

Toni Bou, champion du monde de trial !

Toni Bou, champion du monde de trial !

11eme couronne pour Toni Bou

Pour la 11 ème fois consécutive, l’Espagnol Toni Bou soulève le trophée de champion du monde de trial. C’est à ce jour le maître incontesté de la discipline, et il ne compte pas s’arrêter là. Comme Cairoli ce week-end, Toni Bou est sûr de l’emporter à 1 tour de la fin !

Le pilote du team officiel Honda Racing Corporation a remporté le 10 septembre dernier une très belle victoire en République tchèque. Au terme de cette compétition, il a pu savourer en avance son statut de champion du monde de trial. Sa saison fut tout simplement extraordinaire. Il a littéralement écrasé ses adversaires, en montant sur la plus haute marche à 7 reprises sur 9 courses au total. Son plus mauvais résultat n’est autre qu’une 3 ème place. Il a également goûté à la seconde marche du podium une seule fois, mais c’était un « accident ».
La première fois que Toni a eu l’occasion de soulever le trophée de champion, c’était en 2007. A l’époque il roulait déjà pour la team d’usine Honda, avec une somptueuse Montesa COTA 4RT.

Lors de cette avant dernière manche au Japon, la piste s’est avérée difficile à dompter. Décidément, il a plu un peu de partout sur la planète. Le GP de Saint Marin s’est déroulé sous la pluie, le grand prix d’Assen en MXGP également et le grand prix de trial à Motegi a subit les mêmes problèmes.
Pour la première journée de compétition, la piste avait subit quelques dégâts suite à la pluie. Mais Toni Bou, rien ne le dérange, et si il faut gagner sous la pluie il le fait !
L’anglais James Dabill, spécialiste de la boue, s’est offert une très belle seconde place devant Takahisa Fujinami, le local de l’étape.
Le lendemain, pour la seconde manche, les motards ont connus de meilleures conditions. La piste avait séché et le terrain était plus facile à dompter. Toni Bou a une nouvelle fois signé la victoire, devant Raga et Cabestany.

En Trial 2, c’est Gaël Chatagno le Français qui remporte la première manche sous la pluie, devant Moret Clota et Iwan Roberts. Pour la seconde manche, Gaël est redescendu à la septième position. Il occupe désormais la troisième place du podium provisoire.

Pour finir, en Trial 125, Billy Green et Lorenzo Gandola ont partagé le podium avec une seconde et une première place chacun. Pour les français, Kieran Touly et Fabien Poirot ont quant à eux partagé les places 4 et 5 du GP.

Bol d’Or 2017, un programme chargé !

Bol d’Or 2017, un programme chargé !

Un week-end qui s’annonce épique !

Depuis maintenant 3 ans, le Bol d’Or est de retour au Castellet, et nous fait vibrer le temps d’un week-end. Comme à son habitude, le Bol d’Or nous réserve cette année une course folle, mais également un weekend d’anthologie, avec des animations à ne plus savoir où donner de la tête. Entre concert, fête foraine, village d’équipement, animations pour les enfants et expositions de concession, il n’y a pas de quoi s’ennuyer.

Avec un programme chargé étalé sur 3 jours, le Bol d’Or 2017 s’annonce une nouvelle fois totalement épique. Tout commence le vendredi matin avec les séances d’essais et de qualifications des trois catégories qui concourront ce week-end. A savoir, le Bol d’Argent (Roadster), le Bol d’Or (compétition officiel d’endurance 24h) et le Bol d’Or Classic (moto vintage).
Le Bol d’Argent se déroulera le vendredi après midi, sur une durée de 3h. S’en suivra ensuite, le bol d’Or Classic, avec 2 manches de 2 heures. La première manche aura lieu le vendredi soir, de nuit et la seconde le samedi matin.
Le samedi après midi, ce sera le départ des 24h du Castellet, pour le vrai Bol d’Or !

Mais pendant tout ce temps, le circuit du Castellet vivra grâce aux exposants, aux concessionnaires, à la fête foraine, à la foule en délire mais également aux différents groupes de musiques qui viendront animer les abords du circuit.

Direction le village d’animations

Cette année, le Castellet a décidé de créer deux villages assez distinct. Un village destiné au vintage et un autre aux motos modernes.
Le village rétro à l’ambiance rock n roll accueillera plus de 150 motos et side cars. De quoi en mettre pleins les yeux aux amoureux de ces belles bécanes. Le musée de la moto de Marseille sera également de la partie, avec plusieurs autres associations oeuvrant pour la même cause. On retrouvera notamment le Club Dollar, le Goldwing Club Paca, Rétro Moto Cycle de l’Est et tout un tas d’autres associations.
De l’autre, le village traditionnel sera également très intéressant, avec une centaine d’exposants, des équipementiers et surtout huit constructeurs. On retrouve donc Yamaha, Suzuki, BMW, Triumph, Harley-Davidson, Royal-Enfield, Ducati et Honda qui exposeront leur gamme 2017, sans malheureusement proposer d’essais.
Les motos préparées au sein de l’Atelier des Préparateurs feront l’objet d’un concours. Il vous suffira de voter pour élire la plus belle moto de ce week-end.

Avis à tous les mélomanes !

Que serait une fête de moto sans musique ? On se le demande ! A Paul Ricard on n’oublie pas de faire plaisir au public. Dés le vendredi soir 21h, pendant la course du Bol d’Or Classic, la soirée Ricard on’R mettra une ambiance de folie. Tout se passera face à la scène du Bol d’Or, pour une soirée Pop / electro avec DJ, distribution de Cadeaux, Show, jeux avec le public et spectacle stunt et drift avec Big Jim et Duke. Ce sera une soirée tout public, où mêmes les enfants seront heureux d’assister.
Non loin de là, la fête foraine sera également présente, avec quelques manèges à sensations fortes, qui vous offriront une vue imprenable sur le circuit et la course qui se déroulera à ce moment là.
[photo]
Le samedi soir, ce sera une soirée 100% Rock’n’Roll ! Le groupe de musique FFF fera un show hors normes. Ce groupe de musique alliant funk et rock fera découvrir son dernier album en exclusivité. Ce groupe est composé entre autre de Marco Prince et Yarol Poupaud.

Les kids aussi ont leur village !

Si vos enfants sont passionnés par la moto, ou si vous ne pouvez pas les faire garder durant la journée, les organisateurs proposent un village entièrement destiné au enfants ! Les -16 ans se verront offrir leur entrée.
Les plus petits auront droit à une initiation draisienne, avec des petits obstacles, des portes à traverser, etc… Une initiation mini motos sur un petit circuit de plots permettra aux enfants d’apprendre à manier leur première moto avec brio. Cela leur permettra surtout de bien s’amuser de ne pas voir passer le temps. Une initiation au BSR permettra aux futurs détenteurs de scooter et moto 50 cc de s’intéresser à leur formation.
Les enfants aimant la mécanique pourront prendre part à une initiation mécanique moto afin de commencer à mettre les mains dans le cambouis.
Autour de tout cela, on découvrira des animations coloriage, jeux, ateliers, Park de jeux….

Accès au circuit et logement

Cette année l’aérodrome restera ouvert durant toute la durée de la course. Il sera donc possible de venir avec son propre avion ou hélicoptère. Mais bon, le meilleur moyen reste quand même la moto ! Le parking moto est gratuit pour tous, tandis que le parking voiture sera facturé 15€ la journée.
Des tours d’hélicoptères au dessus du circuit seront proposés au public. De quoi avoir une vue inédite et incontournable sur la course !
Pour ce qui est du camping, cette année les tentes seront plantées dans la ligne droite mistral, derrière les longues tribunes. Vous resterez donc dans l’ambiance de la course, avec le bruit des moteurs poussés à fond pour avaler au plus vite cette ligne droite.

Voici le programme détaillé :

  • Vendredi 15 septembre
    8h30 → 9h20 Essais qualif 2 Bol d’argent
    9h40 → 11h30 Essais qualif 2 Bol d’Or
    11h40 → 12h30 Essais qualifs Bol d’Or Classic
    13h15 Départ 13ème Bol d’Argent
    16h40 → 18h40 Visite de la voie des stands
    20h30 → 22h30 14ème Bol d’Or Classic (1ère manche)
  • Samedi 16 septembre
    10h35 → 12h35 Départ du 14ème Bol d’Or Classic (2ème manche)
    13h20 → 14h10 Visite des stands VIP (sous réserve durée Warm up Bol d’Or)
    15h00 Départ du 81ème Bol d’Or
  • Dimanche 17 septembre
    15h00 Arrivée du 81ème Bol d’Or

Tarifs :

  • Enceinte Générale : 69€
  • Aire Mistral/MCTBO : 81€
  • Aire du Lac :85€
  • -16 ans : gratuit
  • Parking Auto : 15€
  • Parking Moto : Gratuit

Neuvième couronne pour Antonio Cairoli !

Neuvième couronne pour Antonio Cairoli !

Le titre avant la fin !

Dimanche dernier, Antonio Cairoli s’est montré comme le maitre incontesté du circuit mondial de MXGP. Une course avant la fin du championnat, Antonio peut déjà s’adjuger vainqueur des championnats du monde MXGP. Il devient alors pour la neuvième fois de sa carrière, champion du monde Motocross ! Il compte donc 2 titre MX2 et 7 titre en MXGP.

Ce weekend, l’avant dernière course des championnats du monde MXGP avait lieu sur le circuit d’Assen au Pays-Bas. Après une course assez moyenne et une 4eme place difficile, Cairoli totalise 710 points au classement général. Il devance alors Herlings avec 627 points et Gautier Paulin avec 571. Antonio Cairoli est donc assuré de soulever le trophée de champion lors de la dernière course qui aura lieu le 17 septembre prochain en France !

Cairoli assure, mais se fait peur

Lors de la première manche, tout se passe bien, Antonio s’assure une très jolie seconde place, et commence alors à savourer petit à petit son titre de champion du monde. Mais dès la deuxième manche, Cairoli commence à être moins à l’aise et voit beaucoup de concurrents lui passer devant. Petit à petit il descend jusqu’à la 6 ème place de la course. Mais peu importe, les 37 points empochés ce week-end lui permettent de savourer sa victoire finale.
Jeffrey Herlings a quant à lui tout donné pour remporter son premier grand prix « à la maison ».
Il avait été battu de peu lors du GP de Valkenswaard et voulait prendre sa revanche sur ses terres. Il s’est montré facile, précis et opportun. Parti 2 fois dans le 10 premiers, il est remonté coup sur coup à la première place pour signer une victoire sur chaque manche. Lors de la prochaine manche à Villars-sous-Ecot en France, nul doute qu’Herlings fera à nouveau sensation. Il est d’ailleurs assuré de monter sur la seconde manche des championnats du monde.

Febvre monte à nouveau sur le podium

Côté Français, Romain Febvre s’est montré audacieux sur ce circuit qu’il apprécie tout particulièrement. En effet, en 2015 c’est ici qu’il a remporté son titre de champion et qu’il est devenu le seconde rookie (après Cairoli) à remporter le titre dès sa première année en MXGP.
Ce week-end Romain a été l’auteur de deux départ totalement époustouflant. Il s’est rapidement placé en position idéale pour taquiner les premiers. En fin de première manche il s’est fait avoir en se voyant perdre la troisième place au profit d’Anstie dans les derniers mètres.
Il est alors revenu furieux sur la seconde manche et s’est vu prendre une magnifique troisième place après avoir bataillé avec Nagl pour tenter de prendre la 2 ème place.

Gautier Paulin, rendez vous avec le podium

Assez régulier toute l’année, Gautier s’est une nouvelle fois montré assidu sur cette course difficile. Il n’a pas réussi à être suffisamment à l’aise pour pouvoir taquiner les premières places de la course. Mais il se contentera de ramener à la maison deux belles huitième places avec un total de 27 points. Il devrait donc être assuré de monter sur le podium des championnats du monde.

La prochaine course aura lieu dimanche 17 septembre sur le circuit de Villars-Sous-Ecot, ou les français se donneront à fond pour faire plaisirs aux fans venus faire le déplacement. Herlings aura également à coeur de se montrer sous son meilleur visage pour annoncer la couleur de sa prochaine saison. Cairoli n’a plus qu’à savourer et finir la saison avec brio.

Grand prix de Misano, victoire de Marquez sur une piste détrempée !

Grand prix de Misano, victoire de Marquez sur une piste détrempée !

Marquez s’impose, Zarco passe la ligne en marchant…

Ce week-end, le circuit de Misano a donné du fil à retordre aux pilotes moto GP, moto 2 et moto 3 ! La piste détrempée a comptabilisé 31 abandons en moto 2 et 3, rien que ça. Dans la catégorie reine, Marquez s’est imposé avec Brio devant Petrucci et Dovizioso ! Marquez remonte donc au général en se plaçant premier à égalité de points avec Dovizioso. Derrière, Johann Zarco connait un mauvaise panne d’essence à 1 kilomètre de l’arrivée ! Il finit donc 15ème en empochant 1 point, après avoir couru le dernier kilomètre restant en poussant sa moto.

Une course à suspens…

Alors que la piste ne faisait pas de cadeaux aux pilotes, le triple champion du Monde Marc Marquez à su surgir au bon moment pour voler la victoire à Petrucci.
Dès le premier virage, Jorge Lorenzo prend les devants de la course avec derrière lui Marquez, Dovizioso et Viñales. Juste derrière c’est Petrucci qui tente de rester au contact. Rapidement Petrucci remonte en se plaçant 2 ème de la course. On retrouve donc rapidement 3 Ducati dans les 4 premières positions de la course. A ce moment là, Marquez est toujours dans les roues.
Mais au fur et à mesure que la course se déroule, la piste commence à faire quelques victimes. C’est d’abord Abraham, puis Crutchlow mais surtout Lorenzo ! Petrucci prend alors la tête de la course avec une légère avance sur Marquez et Dovisiozo. Viñales sera 4ème avec un peu de retard.

Au fur et à mesure que la course avançait, la pluie baissait en intensité et les pilotes commençaient à se montrer plus agressifs. Loris Baz, alors 6ème de la course, commence à monter en intensité et se place dans la roue de Miller pour rattraper au plus vite Viñales. Mais dans le 10ème tour, sa roue avant se dérobe et Baz finit au tapis. Plus loin derrière, d’autres pilotes tombent, à savoir Héctor Barberá, Aleix Espargaró, Sam Lowes et pour finir Tito Rabat. Mais Baz ne dit pas son dernier mot, il remonte sur la moto et continue d’attaquer. Il se permet même de doubler Pedrosa après sa première chute. Mais il finira par rechuter… Loris Baz se relèvera à nouveau et ira chercher une 16ème place.

A l’avant de la course, dans les derniers tours, Marquez et Petrucci se montrent encore plus agressifs. Ils se détachent du reste des pilotes et se livreront une bataille plus loin. Dans le 21ème tour, Marquez colle alors Petrucci comme jamais. A l’entrée du dernier tour, Marquez fonce et pique la place de leader à Petrucci. Il finira le grand prix avec une avance d’1 seconde 1 sur Petrucci.
Derrière, Dovizioso prend la troisième place et monte pour la première fois sur le podium de Misano.

Un Pedrosa Hésitant

Pedrosa n’était pas dans un grand jour. Après avoir évité les chutes, il vit une course cauchemardesque. Dans la première partie de course il tournait avec 4 secondes de retard sur le leader. Mais la suite se verra moins glorieuse… Il sera repris par Baz et Crutchlow qui venait de chuter un peu plus tôt dans la course… Il finira sur une 14 ème place très décevante…

Zarco finit à pied… en héros, pour 1 point !

Du côté de Zarco, la course se passait super bien jusqu’à… la panne d’essence… Tout au long de la course Johann est resté bien placé en 7 ème position. Dans le dernier tour, à 1 kilomètre de l’arrivée, une malheureuse erreur du team manager coute pas mal de points au français…
Mais Zarco est un battant ! Ni un ni deux, il descend de la moto et décide de courir avec sa bécane jusqu’à la ligne d’arrivée. Il donnera tout pour marquer 1 seul point très mérité. Après 1 kilomètre de course avec la moto dans les mains, Zarco fini épuisé…
Tout au long de la course Johann est resté bien placé en 7 ème position.

Voici le classement du grand prix :

Et le classement général de la compétition :

Supermoto des Nations 2017 !

Supermoto des Nations 2017 !

Direction le circuit Carole !

Pour terminer le mois de Septembre en beauté, le circuit Carole accueillera le Supermoto des nations 2017 du 23 au 24 septembre ! C’est lors de cet évènement que se déroulera le championnat du monde supermotard par équipe. On attend avec impatience les prouesses de notre équipe de France très prometteuse !

C’est sur le Circuit Carole que se déroulera le championnat du monde de Supermoto. On y retrouvera les 3 meilleurs pilotes supermot de plus de 20 pays ! Cet compétition extraordinaire à la particularité d’allier piste goudronnée et piste en terre. Une course avec encore plus de suspens et de spectacle.
L’année dernière, les pilotes avaient pris la direction de l’Espagne pour prendre le départ de cette course. Et comme la France était extrêmement bien préparée, nos pilotes fous furieux l’ont remporté ! Ils ont inscrit pour la 6ème fois de leur histoire, leur nom sur la coupe !
Cette année, nous retrouverons le même trio Français sur la ligne de départ du Supermoto des Nations 2017. A savoir, Thomas Chareyre, Sylvain Bidart et Laurent Fath. Tous les trois ont été spécialement sélectionnés par la FFM (Fédération Française de Motocyclisme).
La compétition de se déroulera donc du Samedi 23 septembre au Dimanche 24 17h15.

On vous présente le programme détaillé de la compétition :

Voici également toutes les informations pratiques :

  • 20€ Le week-end en prévente – 25€ sur place
  • 20€ le Dimanche, 10€ le samedi
  • Gratuit pour les -14ans
  • Licencié FFM : 15€ le week-end (presenter sa licence à l’entrée)
  • Site officiel circuit Carole : http://www.circuit-carole.com
  • Site officiel Supermoto Des Nations 2017 :
  • www.supermotodesnations2017.com/programme
  • Adresse du circuit : Circuit Carole, D40, 93290 Tremblay-en-France

Victoire de Tom Pages au Finist’Air Show !

Victoire de Tom Pages au Finist’Air Show !

Une 12 ème édition folle !

Le 27 aout dernier, le Finist’air Show regroupait les plus grands rider BMX et FMX du monde pour un spectacle et une compétition totalement déjantée ! Tom Pages s’est encore montré brillant pour cette compétition faisait office de retour à la compétition. Les bretons ont eu le privilège de voir Tom au meilleur sa forme et de sa motivation.

Il y a 6 mois, Tom se blessait à l’épaule. Il est alors écarté de sa moto et se retrouve cloué au lit. Son invitation au Finist’Air Show était pour lui l’occasion de renouer contact avec le public pour une compétition hors du commun. Sur cette compétition, des rider venu des quatre coins du monde étaient présents (Australie, Etats-Unies, République tchèque, Japon). Pour l’occasion, les organisateurs ont préparés des big jumps propices à un spectacle d’une pure merveille. C’est toute la magie du sport extrême qui était présente pour le Finist’air show 2017.

Pour ce qui est de la compétition de Tom, il y a eu quelques soucis, mais dans l’ensemble, ce fut magique. La matinée fut difficile, puisque lors des trainings d’entraînement Tom a chuté… Mais comme à son habitude, il se relève et devient encore plus fort !
Il se représente donc l’après midi avec un run extraordinaire pour sa première démonstration. Il nous a offert un fabuleux Volt, front Flip, 360, bike Flip et front flair. Ensuite, c’était compétition best trick. A ce moment là, Tom n’hésite pas une seconde et lance une somptueux double backflip. Cela fait plusieurs mois que Tom travaille sur ce tricks, et il le propose au grand public pour la première fois de sa carrière. Il a fait grande impression et décroche donc la première place du Finist’air Show.
Derrière lui sur le podium, on retrouve l’Australien Clinton Moore et le japonais Taka Higashino.

On se retrouvera donc l’année prochaine pour une nouvelle édition complètement folle du finist’air show. D’ici là, Tom nous présentera peut être un nouveau trick sortie de nul part !

Older Posts
Load More Articles