https://www.jemequipe.fr/inside/?p=1488

Début difficile, mais fin heureuse !

Malgré un début de week-end un peu difficile, la GMT94 a su s’imposer sur le circuit du Castellet. Avec 9 tours d’avance au compteur sur la BMW n°13, la Yamaha championne du monde en titre s’est montrée plus régulière et plus organisée durant ses 24h de course. A la 21ème heure de la course, la Yamaha n°94 prend la tête et ira jusqu’au bout de son effort !

Ce week-end, on avait tous rendez vous sur le circuit du Castellet pour suivre la mythique course du Bol d’Or ! Avec un programme chargé en animations et en courses, il était pas possible de louper cet évènement. Après une course pleine de rebondissement, pannes mécaniques, quelques chutes et de problèmes électroniques, c’est finalement la Yamaha n°94 qui termine devant après 24h à fond ! Le trio composé de David CHECA, Niccolò CANEPA et Mickaël DI MIGLIO était pourtant parti un peu loin avec seulement un 6ème temps aux qualifications. Mais grâce à une excellente maitrise et beaucoup de sérénité, le team GMT 94 est remonté petit à petit dans les premières places de la course. Et comme cette course dure également 24h, il faut savoir gérer et profiter des ennuies des autres concurrents. Mais cette Yamaha n’a pas non plus été épargnée par les ennuies. Entre panne d’essence, pénalité et changement de porte-couronne, ce n’était pas gagné d’avance.

Partie en pole position, la Kawasaki n°11 connait une course tragique. Après seulement 33 minutes en course soit un total de 17 tours, elle subit une terrible casse moteur et est donc contraite à l’abandon. La Yamaha n°7 du Team YART avait aussi signé un très beau chrono aux qualifications avec un deuxième temps très prometteur pour la suite. Mais après seulement 1h40 de course, Kohta NOZANE, le pilote du premier relais, chute assez lourdement mais sans gravité. Puis c’est autour des pannes mécaniques de venir semer la pagaille dans l’équipe. En début de soirée, la course s’arrête là pour le team YART.
A partir de là, la bataille pour la victoire commence tranquillement à se dessiner à l’avant de la course. On retrouve alors en début de nuit, la Suzuki GSX-R n°2, la Yamaha n°94 et la Honda FCC TSR n°5 en tête de course. La GSX-R inquiétera la Yamaha n°94 jusqu’à la 7ème heure de course où elle prendra la tête. Puis ce sera au tour de la Honda FCC TSR, en tête à 9h du matin, qui chutera aux alentours de 11h et se verra rétrograder en 6ème position.
A la 21 ème heure de course, la Yamaha n°94 reprendra la tête de la course et ne la quittera plus ! Derrière, la GSx-R n°2 sera victime d’une casse de chaine, relativement rare, mais qui crée de sacrés problèmes au cours d’une course. Le Suzuki Endurance Racing Team finira ce Bol d’Or sur une septième place difficile.

Dans les dernières minutes de cette course, c’est la pilote Lucy Glockner qui vous a fait vibrer. Au guidon de sa BMX Voelpker NRT48, Lucy s’est battue jusqu’au bout pour résister à la Honda n°111 de Gimbert. C’est dans le dernier tour de la course qu’elle se fera dépasser et finira alors au pied du podium.
On a donc un podium constitué de la Yamaha n°94, la BMW Wepol n°13 et la Honda n°111.

Des filles à la hauteur !

L’année dernière, la team des 3 filles engagées pour la course avait fini sur une petite 23ème place. Cette année, le groupe de Muriel SIMORRE et ses coéquipières a fini 19ème, soit 8ème de la catégorie StockSport ! Une performance que les filles n’oublieront pas de si tôt. Cette petite équipe, dont Muriel est la fondatrice, veut continuer de se faire un nom et de venir titiller le plus grandes équipes de l’endurance mondiale !

Les aléas de l’endurance…

A la fin de la course, il fallait faire les comptes. Et parmi les 59 engagés en début de course, seulement 29 motos sont parvenues à passer la ligne d’arrivée saines et sauves. Les 30 abandons ont été constatés sur des chutes. Certaines ayant engendré des problèmes mécaniques trop importants pour pouvoir réparer, d’autres trop violentes pour pouvoir pousser la moto jusqu’au stand et repartir ensuite…

En ce qui concerne la fréquentation de la course, 68 000 personnes se sont déplacées pour assister à la course. un record depuis que le Bol d’Or est de retour dans le sud de la France !

Prochaine étape, direction Le Mans, un peu plus au Nord. Ce sera le 21 et 22 avril prochain pour une nouvelle course mythique à ne pas rater !
A très bientôt sur Jemequipe.