Inside Jemequipe

L’évènement incontournable !

Vous aimez les belles motos ? les compétitions de surf ? skate ? le Pays Basque ? Et bien le festival Wheels And Waves est fait pour vous !
Nous nous sommes déplacés durant tout l’évènement pour découvrir pour la première fois ce festival extraordinaire.
Ce festival s’installe tous les ans au Pays Basque début Juin pour vous offrir le plus beau des spectacles. La cité de l’Océan est l’épicentre de ce festival, avec un village d’exposition, des scènes de concert, films et des stands en tout genre. On y retrouve également des compétitions de skate et plus loin sur la plage de Milady, une compétition de surf extraordinaire !

Parmi les grands exposants de ce festival, nous avons retrouvé Ducati, Harley Davidson, Honda, Royal Enfield, Yamaha, BMW, Triumph et bien entendu le partenaire principal Indian Motorcycle ! Des motos accès sur la customisation café racer et vintage.

Direction le désert, en Harley Davidson

Le stand Harley proposait cette année 3 motos basées sur des Roadster 1200. Ces 3 bécanes baptisées “Desert Wolves” ne sont autre que des préparations de l’atelier Espagnol El Solitario. Elles ont été conçues pour traverser le désert du Sahara et faire l’objet d’un futur film documentaire. Trois pilotes sont partis en autonomie dans le désert, avec chacun sa tente et ses petites affaires, le tout dans des bagages de la marque Kriega.

Le documentaire reprendra les principales étapes de la préparion des motos, en passant par le custom mais également dans l’adoption de la moto pour le désert. S’engager dans le désert en Halrey ce n’est pas forcément quelque chose de facile !

Les Yard Built Yamaha ont fait sensations !

Chez Yamaha on aime la customisation et ça se voit ! Quand on regarde les huit motos exposées lors du salon on se dit que Yamaha a vraiment très bon gout en ce qui concerne la transformation et la personnalisation. La marque Japonaise possède un programme de customisation personnel efficace. Ils ont pu réalisé un sacré coup de pub en exposant leurs réalisations au grand public !

Parmi les huit motos, celle qui nous a le plus interpellé reste la XSR700 Hanko, entièrement revêtue de bois. Une idée géniale très bien réalisée, qui donne un aspect ancien extraordinaire. Personnellement, cette moto était certainement ma préféré.

BMW et Triumph on joué la discrétion

BMW avait un joli stand avec deux têtes d’affiches, une R nine T Urban GS splendide et une Type 2 conforme à la version de 1954.
La R nine T Urban GS, découverte à Milan en fin d’année 2016, était l’une des attractions de ce stand. Sa selle rouge, son réservoir massif et ses pneus à crampons font sensation. Un look imbattable pour une moto pouvant évoluer sur à peu près tous les revêtements !
La jolie Type 2 de 1954 nous a également fait rêver. Une sellerie tout cuir marron, un réservoir aux couleurs d’autres fois, une ligne parfaite, bref elle a tout pour plaire !
D’autres modèles plus anciens et entièrement restaurés puis custom était présent.

De l’autre côté, nous retrouvons Triumph, plus discret mais avec toujours autant de classe. Quelque motos customisées avec élégance et finesse. Parmi elles, nous retenons la présence d’une Street Twin, une T120 et pour finir la splendide Thruxton !

Honda, de vrais bijoux de préparation

Sur le stand Honda on est pas venu juste pour faire acte de présence, ils ont voulu marquer leur stand et montrer qu’ils avaient de l’imagination. On a découvert pas moins de 6 motos transformées.

Tout d’abord on a retrouvé une rebel 500 à la sauce Scrambler et deux CB1100 modifiée.

La première CB était une CB1100 aperçue à l’EICMA en Novembre dernier. Une moto agressive et très colorée offrant un véritable spectacle pour les yeux.
L’autre est une CB1100 EX custom cafe racer / bomber. Très bien travaillée avec des couleurs sobres et classiques.

La plus belle à nos yeux était certainement la CX500 customisée aux couleurs du regretté Nicky Haiden. Décorée d’un jolie #69 et des couleurs bleu rouge et blanche, cette moto faisait fureur au milieu du stand ! C’est le concessionnaire Français Kick Moto qui s’est occupé de préparer cette jolie moto.

Une CBX 6 cylindre en Ligne faisait également partie de l’exposition Honda. Son échappement 6 en 1 monstrueux montrait toute l’agressivité de cette Honda Custom. Bordée de noir mat et de gris, elle avait de quoi faire frémir les plus costauds ! Son impressionnant moteur 6 cylindres en ligne donne une réel impression de supériorité de la part de Honda sur cette CBX.

Un peu plus classique, une CB500 de 1977 entièrement custom café racer par le groupe Honda de Bayonne et le designer Ben Rameix. Une moto intéressante totalement dans le style du salon. Vintage, agressive et avec une sellerie cuir à faire tomber par terre les amateurs de café racer !

Les trois autres motos du stand Honda étaient des préparations faites à bases de modèles de série. On y retrouvait une Rebel 500 à la sauce Scrambler et CB1100.

Ducati met ses Scrambler en avant !

Sur le stand Ducati, on a eu le plaisir de retrouver deux Scrambler très sympa. Le premier était un Full Throttle, le plus sportif de la gamme, et le second était l’inédit Mach 2.0 !

Le Full Throttle propose aujourd’hui quelques changements depuis la dernière fois. On retrouve un garde boue retravaillé, une réservoir avec de nouvelles lignes et surtout une peinture rafraichie d’un damier jaune et noir.

Le Scrambler Mach 2.0 était certainement la plus grosse attraction de ce stand. La base reste la même mais Ducati a revu le modèle en lui offrant une selle plus épaisse, plus confortable et surtout un échappement plus jolie. Pour ce qui est de la peinture, c’est Rolland Sand un préparateur Californien qui s’en est chargé. Il a opté pour de jolis couleurs pastels rappelant les années 70.

Royal Enfield, juste pour le plaisir des yeux

Chez Royal Enfield on a opté pour deux motos très classes. On y a découvert une Continental GT de 535 cc et la nouvelle moto trail Himalayan de 400 cc.

Nommée la Surf Racer, la Continental GT a été revue avec un carénage minimaliste. Le moteur reste bien apparant, laissant apercevoir également l’intégralité du cadre. Une customisation très plaisante laissant place à une moto fine et élégante. La selle très courte laisse place à un échappement confondu avec la coque. On peut l’avouer, ce détail est ultra classe !

D’un autre côté on découvre une moto au look Roadster revisitée. Cette Gentleman Brat offre quelque chose d’assez nouveau, avec une conception très compact laissant apparaitre l’intégralité du bras oscillant et la roue arrière. Ses roues larges et blanches offrent réellement une touche de classe à cette moto “balaise”. Le silencieux qui remonte le long de la selle est une idée véritablement géniale.

Des rois de la customisation

Les équipements motos étaient également de la partie. Si vous êtes comme nous fans de casques vintages customisés, alors vous ratez quelque chose !
Des casques Bell, Premier, DMD, Stormer et tout un tas d’autres marques ! Le tout, avec des peintures à paillettes, des peintures mat et des dessins tous plus fous les uns que les autres.

Des courses dantesques

Mis à part le village d’exposition, on a pu assister à deux courses de motos extras ! Pour ce faire, il a fallut se déplacer un petit peu, et passer la frontière Espagnole.
Dés le premier jour, Mercredi 14 Juin, nous avons pu assister à la course El Rollo. Celle ci se disputait sur l’Hippodrome San Sebastian dans la petite ville de Lasarte Oria. Une compétition de Dirt Track, le genre de course où il faut savoir manier sa moto et gérer l’accélérateur. Si vous aimez mettre vos motos de travers dans les virages, alors il faut que vous essayez. La course se déroule sur un terrain de terre ou une dizaine de pilote se dispute la victoire. La moitié de la course se déroule avec la moto de travers et beaucoup de poussière !

Le Vendredi 16 il y avait également une course, mais cette fois ci dans une toute autre ambiance. Nous nous sommes déplacés juste après Hendaye, sur une route un peu escarpée, pour assister à la course de Punk’s Peak. C’est Pike Peak’s à l’Espagnole, mais sur une route bien différente et une ambiance beaucoup plus cool, et QUE des motos (de très très jolies motos).
Sur cette course on a retrouvé des duels géniaux, mélangeant plusieurs styles de moto. Du très vieux, du vintage, du custom, des petits cubes et mêmes des motos créée juste pour la déconne.

Pour ceux qui aiment les belles performances, on a eu également le droit à un petit spectacle dans le mythique “mur de la mort”. Vous ne connaissez pas ? Et bien c’est simple, c’est une structure en bois ressemblant au tambour d’une machine à laver, dans lequel tourne à toute allure un motard un peu fou. Je peux vous assurer que c’est assez impressionnant.

Pour ceux qui étaient venus là pour se détendre, 3 choix de ballades s’offraient à vous pour aller rouler avec une centaines d’autres passionnées. Des balades pouvant s’étendre de 195 km à 300 km. Le tout encadré par des organisateurs et sur des routes tout simplement magiques.

Surf and skate à Biarritz

En dehors des expositions Moto et des animations, il y avait également des compétitions de surf et de skate. La plage Milady de Biarritz était le centre de toutes les animations surf. Avec des contest ayant lieu tous les matins. Un pur moment de plaisir pour les yeux, sur une plage magnifique que nous offre le Pays Basque.

Des session de skate était également au programme. Des centaines de skateurs sont venus montrer leur talent au public. Le dernier jour, une session Skate pool nous a offert un spectacle assez impressionnant.

A côté de ça, plusieurs concert ont eu lieu, avec différents styles de musique, le tout dans une ambiance extraordinaire. Vous retrouvez ici toutes les informations nécessaires pour connaitre un petit peu les différents artistes présents sur l’évènement.

View Comments

There are currently no comments.

Next Post